FIFDH

Envoyer Imprimer

FESTIVAL DU FILM ET FORUM INTERNATIONAL SUR LES DROITS HUMAINS

Pour sa 12e édition, le FIFDH célèbre les femmes et les hommes qui se battent pour leur dignité. Avec plus de 25 000 spectateurs en 2013 – une audience record – le festival s'affirme de plus en plus comme un événement cinématographique engagé dans la défense des droits humains, partout où ils sont bafoués. Du 7 au 16 mars 2014, le FIFDH propose une édition riche en films inédits, en débats et en témoignages, devenant ainsi une vaste plate-forme pour toutes celles et ceux qui risquent leur vie sur le terrain.
Une quarantaine de films sont en compétition, des documentaires de création et, pour la seconde année consécutive, une section fiction renforcée. Outre cette présence cinématographique, le festival s'affirme plus que jamais comme une tribune libre qui condamne sans complaisance les violations face au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, composé par des Etats qui trop souvent taisent les atteintes à la dignité.
Temps fort de cette 12e édition: la cybersurveillance et ses effets dévastateurs. L'affaire Snowden a donné une dimension planétaire à la façon dont la NSA utilise internet pour opérer une surveillance totale. A l'occasion d'une soirée placée sous haute surveillance, le FIFDH ouvre le débat "Yes we scan" avec Julian Assange via skype, et Baltazar Garzòn, en charge de sa défense.
Actualité. La Syrie a englouti de nombreux espoirs. Reste une voie à explorer entre la tyrannie de Bachar el-Assad et les rebelles infiltrés par les mouvements djihadistes. Plusieurs autres pays sombrent dans une crise économique profonde, réveillant la montée de partis néonazis comme Aube dorée en Grèce. Autre exploitation intolérable, celle des esclaves sexuelles. En marge de la projection de « The Price of Sex », signé Mimi Chakarova, le festival leur dédie sa soirée du 8 mars.
Des œuvres cinématographiques engagées. Angela Davis, figure de la contestation de l'Amérique des années 60, se livre dans le documentaire de création « Free Angela and All Political Prisoners » que lui consacre Shola Lynch. Le séisme d'Haïti en 2010 a soulevé un mouvement de solidarité mondiale. Raoul Peck, cinéaste et ancien Ministre de la culture en Haïti, dénonce la faillite de l'aide d'urgence dans « Assistance mortelle». « L'image manquante » de Rithy Panh, primé à Cannes, livre un bouleversant travail de mémoire. Dans la section fiction, le FIFDH propose « The Selfish Giant », une œuvre signée Clio Barnard, ovationnée à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. « Ladder to Damascus » du grand réalisateur syrien Mohamed Malas sera, quant à lui, présenté en première suisse.
Des invités de marque. Parmi les membres du jury cette année : l'actrice engagée Rachida Brakni et l'écrivaine et journaliste libanaise Joumana Haddad. Le FIFDH a invité également Navanethem Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne et Edgar Morin, auteur et grand spécialiste des nouveaux médias.
Comme l'a écrit le journal Le Temps : Le FIFDH « est aujourd'hui le reflet de ce qu'offre de mieux la Genève internationale, rassemblant dans un même chaudron ambassadeurs et activistes, opposants et notables, cinéphiles et banquiers ».
Contacts :Chantal Savioz, responsable presse. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. 022 809 69 04
Luisa Ballin, responsable communication. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. 022 809 69 08

LIEUX DU FESTIVAL
CENTRE DU FESTIVAL
Maison des Arts du Grütli
16, rue du Général-Dufour, 1204 Genève
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél: +41 22 809 69 00 / +41 22 809 69 12 - Fax: +41 22 809 69 13

SALLES
Cinémas du Grütli (salle Simon et salle Langlois)
Salle Fonction : Cinéma 16, rue du Général-Dufour, 1204 Genève

Alhambra 10, rue de la Rôtisserie, 1204 Genève
Auditorium Fondation Arditi 1, avenue du Mail, 1205 Genève

AUTRES LIEUX
Flux Laboratory 10, rue Jacques-Dalphin CH, 1227 Carouge
Café restaurant « Le Grütli » www.cafedugrutli.ch Tél : +41 22 321 51 58

Projections scolaires

 Dates à retenir – Du 7 au 16 mars 2014

 

Mis à jour ( Jeudi, 20 Mars 2014 )  

Newsletter

Alerte aux fausses collectes de dons !

Encore en 2013... Plusieurs personnes nous ont rapporté avoir été confrontées à de jeunes, voire très jeunes gens, faisant signer de fausses pétitions et réclamant de l'argent pour, soi-disant, soutenir des associations caritatives dont la nôtre !

En savoir plus...

On invoque le respect...

Partout et tous les jours, on invoque le respect… ou plutôt le manque de respect.

La valeur du RESPECT est universelle. Chaque être humain, quelle que soit son origine, sa culture, sa religion, son milieu social, son rang hiérarchique, a des devoirs de RESPECT envers l'autre.

Cet action n'est ni politique, ni religieuse, ni moralisatrice : elle est juste sympathique et vise à promouvoir le respect dans tous les domaines d'activité de la société, y compris dans le sport… C'est grâce à vous et à tous ceux qui ont le "pouvoir" de diffuser notre philosophie que le respect (le respect mutuel, le respect de la différence, le respect du travail des autres, le respect du mobilier urbain, le respect sur la route, en famille, à l'école, etc.) fera son chemin parmi nous...

Emile Abt, dit "Milou", président de l'Association "Le Respect..."Emile Abt, dit "Milou", président de l'Association "Le Respect..."


Prochains rendez-vous

Identification




Devenez membre individuel

Veuillez imprimer ce formulaire et le renvoyer à:
Association "Le respect, ça change la vie"
Route de Forestal 60
CH - 1285 Athenaz

Devenez membres collectifs

Veuillez imprimer ce formulaire et le renvoyer à:
Association "Le respect, ça change la vie"
Route de Forestal 60
CH - 1285 Athenaz

Contactez-nous

Notre comité est à votre entière disposition, découvrez-le ici !